Tell's Riders
La passion de l'aventure
Clich├ęs / South
Journal / South



TELL’S RIDERS PRODUCTIONS

PRESENTENT

 




The Wild Hogs in the desert





click on picture to enlarge





         


Prêt pour l'aventure et les longues lignes droites dans le désert ? Alors découvrez ci-dessous notre histoire qui débuta un jour de septembre de l'an de grâce 2013... Have FUN...




Vendredi et Samedi 30 et 31 août 2013 (voyage et Jetlag)

Départ de Genève avec un vol SWISS pour L.A. via Zürich, vol sans histoire, un peu long quand même car personne n'a réussi à trouver le sommeil dans l'avion. Toutefois, une fois sur place on oublie tout et après avoir passé la douane et le contrôle des pointilleux sherifs locaux, nous récupérons nos affaires et prenons un Taxi direction notre hôtel à Marina del Rey (Doubletree Hôtel).

Le soir, nous nous rendons dans la Marina et faisons connaissance de Jeff, un serveur sympathique du Warehouse Restaurant, qui nous sert notre première bière et auprès duquel nous passons commande pour la première bonne grosse portion US sous la forme d'un pavé de boeuf de chez pavé de boeuf... frites et autres accompagnements nous donnent vite la "cosse" et décalage oblige, nous nous précipitons à nos chambres pour une première nuit bien méritée.

                                        

Nos occupons notre première journée "sans moto" pour vérifier que les bécanes seront bien disponibles pour le dimanche matin et pour faire un peu de shopping chez Bartel's. Chacun y va de sa liste de commissions. Dom trouve sa pèlerine HD (qui lui sera d'un grand secours à deux reprises... ). Pat se bat pour trouver des gants sans doigts, mais sans succès... la suite dans un prochain épisode. PX se focalise sur une paire de lunettes de nuit (lunettes dites de psychopathes.. ).Nous occupons l'après-midi à flâner un peu dans la rue commerçante (3rd street Promenade) de Santa Monica



et rentrons ensuite à l'hôtel pour prendre un bain dans la piscine avant le couché du soleil. Le soir, pas très original, nous retournons à l'auberge de la veille pour déguster un nouveau filet de boeuf mais cette fois-ci, en alternant les accompagnements.. purée au lieu de frites et/ou frites ou lieu de purée. A noter qu'au retour à pied Pat tombe sur un jeu de plaques de voiture flambant neuf, probablement perdu sur la route par un usager distrait, et partage son dû avec Dom qui en fera bon usage sur son prochain pick-up :)


Sommes toutefois impatients de toucher nos bécanes et de prendre la route... La nuit se passe bien, et l'aventure peu commencer (2980miles ou 4700km) :



Dans l'ordre ci-dessus, Pat sur une Heritage, PX sur une road King et Dom sur une Road King Classic avec coffre.

                                                     Bon au fait... on est ou sur cette carte ???

The Road Book Summary :


Jour 1 : Dimanche 1er septembre / L.A. - San Diego (env. 200km)

Debout 6h00 pour Pat et PX qui décident de soigner leur corps avant de prendre la route en profitant de la salle de fitness de l'hôtel... Après un copieux petit déjeuner vers les 8h00, départ chez Bartel's ou les bécanes sont censés nous attendre.. un peu la surprise pour nous sachant que nous avions effectué les réservations à la dernière minute via Phil et que toutes les bécanes de la concessions étaient plus ou moins louées de longue date vu qu'HD fête ses 110ans en cette année 2013. Mais finalement, avons reçu 3 bécanes un peu usées, mais tout à fait ok pour ce ride qui s'annonce parfait. Après un peu de paperasse, on décolle pour l'hôtel, check-out et chargement des engins de fer.
On part finalement vers midi via la 90 et rejoignons la 405 Sud. La sortie de L.A. est assez longue et le trafic toujours imposant, mais finalement sortons à Ocean Side pour suivre la "Cost Highway" le long du pacific. Faisons une halte au hasard dans un resto "huppé" 20km avant San Diego et prenons un excellent repas bien mérité avant de repartir et de nous poser en face de l'océan pour descendre à l'Ocean Park in, un hôtel charmant à 10m de la plage, mais un peu cher. Prenons une chambre à 3 lits pour limiter les coûts et laissons les bécanes dans le parking couvert de l'hôtel.


Sortie le soir pour une promenade découverte dans cette station balnéaire ou l'activité ne manque pas. Toutefois, au vu de l'étape à suivre pour Phoenix et les restes du Jetlag, nous ne mettons pas beaucoup de temps à rentrer et nous poser pour un sommeil profond et réparateur. Pat et Dom descendent malgré tout un ptit hamburger avant de rentrer..  


Jour 2 : Lundi 2 septembre / San Diego - Phoenix (env. 520Km)

Après un petit déj minable malgré le prix de la chambre, départ via la 5 et ensuite la 8 direction Phoenix pour une longue traversée du désert et surtout de chaleur (env. 40 degré à l'ombre). Malgré tout, les 100 premiers miles sont plutôt sympas dans la fraîcheur du matin jusqu'à une altitude d'env. 1500m. La route se faufile au milieu de jolies collines avant de redescendre dans la vallée et dans les plateaux désertiques sous une chaleur accablante. Nous fonçons jusqu'à Gilda Bend (sans oublier une pause fraîcheur) ou nous bifurquons sur la 85 jusqu'à la 10 pour notre destination dans la banlieue de Phoenix, à Glendale. En reprenant justement la 85, Pat aperçoit une concession HD au bord de la freeway et dépasse tout le monde pour nous le signifier. Nous sortons à la prochaine EXIT pour comprendre sa manoeuvre.... Il voulait faire demi-tour pour faire son "shopping" de gants sans doigts lui faisant encore défaut. Après une concertation à 3, il fut le seul à vouloir faire marche arrière par 40degrés et la majorité décida de continuer. Mal nous en a pris, il parti devant à toute allure un peu vexé malgré la délibération démocratique.. Nous rassurons malgré tout le lecteur, après une nuit douce dans la même chambre que Dom tout rentra dans l'ordre rapidement :)



Donc, une fois arrivé dans la banlieue et après une rapide recherche GPS, hé oui... trouvons un Best Western de très bonne facture ou à peine débarqués, nous prenons un bain dans la piscine de l'hôtel. Un type étrange nous apporte un pack de bière quasi complet par dessus la barrière de protection sans pour autant comprendre sa motivation à nous remettre le précieux breuvage. Nous en gardons une ou deux pour la route, mais au vu de la chaleur ambiante, n'avons pas d'autres alternatives que d'abandonner le solde à la "putzfrau" du BW. Profitons des infrastructures pour faire une première lessive exécutée de main de maître par Dom. L'hôtel nous recommande un excellent restaurant "steak house" à 2miles ou nous passons une agréable soirée dans une ambiance un peu far west.

Au retour, Pat signifie à Dom que sa lumière arrière ne fonctionne plus du tout (lampe et frein). Réparation à venir dans un prochain épisode ! Cette étape était assez longue et éprouvante, mais n'avions pas d'autres alternatives à rejoindre l'Arizona pour monter sur Flagstaff et enfin découvrir les splendides paysages sauvages et la magie des routes de l'Ouest.



Jour 3 : Mardi 3 septembre / Phoenix - Flagstaff (env. 300km)



sortie de l'hôel avec le style....


Partis de Phoenix tôt pour changer, nous prenons la 60 jusqu'à Wikenberg pour ensuite bifurquer sur la 89 direction Prescott. La sortie de Phoenix était assez longue car la grande ligne droite en direction du Nord nous ralenti en permanence dans notre élan par des intersections à l'américaine, env. tous les 500m. Une fois dehors, le paysage commence à changer et la 60 permet de tenir un bon rythme tout en se dirigeant vers les premières hauteurs. Une fois sur la 85, nous commençons effectivement à prendre de l'altitude. Après Prescott, prenon la 85alt qui nous amène à Cottenwood en traversant le très charmant village de Jerome, suspendu à la montagne. Plus nous avançons et plus le décor devient une carte postale. A Sedona, ville rouge, nous prenons quelques beaux clichés.


Ensuite la route pour Flagstaff est superbe, nous traversons de belles forêts avec une odeur de sapins sur une route qui serpente à travers de jolies colines. Finalement nous atteignons notre destination vers 16h00. Comme nous avons du temps, profitons de nous rendre à la concession HD à quelques miles du centre ville via la 40. Dom profite d'aller à l'atelier pour faire réparer son phare arrière. Le seul mécano à l'ouvrage fait un peu grise mine car la fin de la journée est proche et il propose à Dom d'aller aux pièces détachées chercher le précieux. Dom demande des outils et découvre que l'ampoule avait grillé tout l'intérieur et la douille de phare. Il achète la pièce et effecue la réparation pour 25 dollars ! Pendant ce temps, Pat et PX font leurs courses et trouves quelques babioles intéressantes. Nous rentrons enfin à Flagstaff pour trouver le BW local et une fois installé, nous sortons et partons se délecter dans un restaurant original (Sakura Sushi Teppanyaki) 



qui propose une cuisine japonaise ou le cuisiner prépare le repas devant nous. Intéressant et relativement bon, accompagné d'un bon rouge nous rentrons le ventre plein satisfait de notre journée.




Jour 4 : Mercredi 4 septembre / Flagstaff - Durango (env. 460km)

Ce matin du 4 septembre décidons un départ plus tôt, déjeuner 7h00 motos chargées et prêtes à brûler le bitume pour une journée d'enfer. Comme l'hôtel se trouve déjà sur la 66, nous roulons direction Kayenta et bifurquons sur la 163 pour la traversée de la fameuse Monument Valley.

Après quelques clichés "top model" devant les monuments impressionnants de cette région magique, prenons le lunch à Mexican Hat dans le seul "bon" resto du coin.

 

Sans prendre le temps d'une digestion bien méritée, nous repartons sous un soleil de plomb direction Bluff, Aneth pour finalement atteindre Cortez. Les routes sont magnifiques, elles se faufilent entre les minis canyons et au milieu de la réserve des Navajos. Depuis Cortez, nous atteignons la superbe station de montagne de Durango vers les 17h00, enfin 18h00 car nous avons changé de fuseau horaire au passage. Après une prise des chambres et un accueil d'enfer par le type du BW ou Dom devient ENFIN membre à vie, nous prenons un bain rapide avant de nous rendre au centre ville. Station presque irréelle sortie d'un autre temps entre gare d'époque, trains à vapeur et saloons typiques.

Nous assistons même à une réplique de bagarre de saloon avec tirs au moyens de pistolets fictifs et mise en scène approximative, mais qu'importe, nous apprécions cette ambiance décontractée et presque authentique. Après une visite pédestre des lieux et une ou deux bières dans le saloon du coin nous nous restaurons auprès d'une cantine très locale ou nous passons une soirée culinaire agréable mais pas très végétarienne. 




Jour 5 : Jeudi 5 septembre / Durango - Santa Fe (env. 310km)

Départ de la station dans une agréable fraîcheur matinale. Roulons sur la 160 jusqu'à Pagosa Springs pour prendre la 84 direction Shama. Les routes sont incroyables, pour un peu on se mettrait à penser que nous traversons le Jura, mais en dix fois plus grand. A Shama virons sur la 17 pour remonter à plus de 3000m d'altitude sur une authentique route qui se fraye un chemin dans les immenses pâturages verdoyants dans lesquels paissent de nombreux troupeaux de bovins heureux de leur sort... enfin, heureux jusqu'au moment de se faire embarquer dans les semi-remorques direction les abattoirs locaux et finir en hamburgers ou steaks saignants. En avons croisés quelques-uns sur notre chemin !

Après une dernière courbe avant de passer le col, à notre grande surprise, sommes stoppés nets dans notre élan par un passage à niveau laissant passer un véritable et authentique train à vapeur, faisant la joie de quelques touristes profitant de cette belle journée pour faire une ballade d'une autre époque. Nous laissons passer le convoi quasi imaginaire et reprenons la route avec l'espoir de pouvoir faire quelques photos de ce paysage du Colorado avec en fond de toile le fameux train... et nous y parvenons après quelques miles.



A Antonito, rejoignons la 285 qui nous pousse jusqu'à Santa Fe pour cette fin de journée ou la température était fort agréable et pas du tout étouffante contrairement à l'habitude dans cette région. Rejoignons sans se tromper le centre historique de cette ville artistique grâce au sens d'orientation de Dom qui tombe rapidement sur l'hôtel dans lequel nous passerons la nuit. PX et Dom s'empressent de profiter de la piscine pour un moment de détente entourés de quelques "frenchies" à priori aussi dans un ride HD... Pat part en éclaireur faire une visite des nombreux magasins huppés de la ville et revient bredouille sur la terrasse d'un café branché ou Dom et Pat s'activent à déguster quelques bières locales accompagnées d'une pizza pour faire un fond 


avant de se rendre à pied auprès d'un excellent restaurant Italien (Osteria d'Assisi) à quelques blocs de la. Repas très sympa, retrouvailles pour Dom avec le patron "mafieux" des lieux, et retour les mains dans les poches jusqu'à nos chambres en marquant un détour involontaire ... Un peu fatigués les bikers !!!


Jour 6 : Vendredi 6 septembre / Santa Fe - Gallup (env. 480km)

Quittons Santa fe après avoir avalé un US breakfast très correct, mais non compris dans le prix de la chambre !

En 10 minutes accrochons la fameuse 14 direction San Antonio. Sur la route nous faisons une halte obligatoire dans le fameux village de Madrid pour visiter le shop de Maggie's diner. Endroit mythique ou le film "Wild hogs" (en français "bande de sauvages") a été tourné il y a quelques années. Accueillis par une vieille "anglaise", nous faisons quelques emplettes pour ramener quelques souvenirs dans nos foyers respectifs.. slip sexy pour Dom, t-shirts des wild hogs et des del Fuego pour PX et quelques babioles diverses.. Pat dévalise le magasin pour sa fille. Après une bonne demi-heure et quelques clichés souvenirs, reprenons la route dans une ambiance sympathique le long d'une route au milieu des cactus et des petits villages typiques (mexican style). 



A San Antonio décidons d'éviter Alburquerque et prenons la 40 jusqu'à Grants ou nous sortons pour rejoindre la 53 et traversons la réserve Navajo pour ensuite prendre la jonction de la 602 jusqu'à Gallup

Descendons dans le très connu "El Rancho" qui fut l'hôtel des stars des années 30 à 60 lors des tournages de "westerns" et trouvons une suite sympathique et confortable.


Dom prépare la deuxième fournée de linge sale et doit s'y reprendre à trois fois pour faire sécher les 50 kilos d'habits ... grrrr

Etant donné que nous sommes déjà à Gallup à 16h00, PX et Dom décident de descendre en ville pour se rafraîchir autour d'une bonne bière fraîche dans le seul pub branché de la ville ... Pat effectue son shopping habituel, à la recherche d'une belle paire de bottes viriles.. Après 2 heures de recherche il trouve enfin le graal et rejoint ses deux potes pour payer l'addition avant de commander une bonne blanche (blue moon, 8%... aieee..).
Dans l'intervalle Dom avait réservé une table auprès du pub sportif du village. Nous nous y rendons vers 20h00 et descendons un très mérité hamburger US accompagné d'une bouteille de 1l et demi de Cabernet Sauvignon après avoir testé un douteux Merlot... Finalement pas trop mauvais le Cabernet :)

Dom s'allume un cigare local sur le banc devant l'hôtel avec PX et discute avec un des "frenchy" Marseillais déjà vu à Santa fe qui fait la route avec deux de ses frères mafieux et une bande de potes ! Décidémment, les rencontres entre gens de bonne compagnie se font rares.... toutefois, la discussion fut sympathique et après cette fin de soirée agréable, nous décidons de prendre le lit pour être frais ... enfin presque.. le lendemain matin !


Jour 7 : Samedi 7 septembre / Gallup - Globe (env. 470km)

Quittons Gallup après un vrai breakfast de chez US au Plaza Café tenu par une maîtresse maison "sergent major" qui nous laisse que peu de liberté de manoeuvre lors de nos commandes.. nous pensons au pauvre mec à la maison qui doit être mené à la baguette.. 


Reprenons la 602 sur nos pas de la veille pour rejoindre le charmant bourg de Zumi ou nous faisons quelques achats de bijoux indiens "taylor made", enfin surtout PX et Pat qui font sortir tout le stock pour trouver les précieux qui feront le bonheur des enfants et des conjoints .. Pendant ce temps Dom taille une bavette avec un vieil indien ex du Viêtnam et de deux ou trois guerres d'une autre époque qui a même fait garde frontière en Allemagne.. un peu collant l'indien :)

Après cette halte culturelle nous partons à vive allure pour rejoindre Petrified Forest par la 180. Nous visitons le site et découvrons ces étonnants troncs pétrifiés depuis des milliers d'années. Des troncs d'arbres à l'aspect d'origine mais en marbre massif.. INCROYABLE...



Le ciel se charge à l'horizon et la prédiction de la gardienne des lieux à l'entrée du parc se confirme, un orage se prépare dans le sud. Décidons d'abréger notre visite et reprenons la route pour Show Low. Finalement, traversons un rideau de pluie et Dom test pour la première fois sa pèlerine HD achetée à grands frais et le test fut totalement concluant. Sans trop de dommages atteignons Show Low à 13h30 ou nous prenons un lunch dans la pure tradition US.

 

Fort de ce repas costaud et complet, prenons la route pour Fort Apache via une boucle par la 73 en se faisant tremper à nouveau mais pour une durée limitée. La visite fût de courte durée car nous avions omis que nous étions Samedi et que tout le site était fermé (musée y.c.). Mais nous pourrons malgré tout dire à nos petits enfants que nous y étions ! 

Rejoignons ensuite la 77 et la 60 alors que 
PX disparait tout à coup du rétro de Dom qui se fait du soucis.. fausse alerte, PX égare son bandana dans la descente et fait demi-tour pour remettre la main sur le bout de tissu retrouvé sur le côté de la route quelques centaines de mètres plus haut et la route continue pour finalement atterrir à Globe, ville minière sans grand intérêt mais dans un Hôtel très agréable. A noter que dans la descente par la 60 sur Globe, nous prenons une route de montagne absolument splendide, sinueuse et dans un cadre "canyon" de toute beauté. Profitons de faire LA PHOTO du ride sur le bas côté de la route suite à une inspiration artistique de Pat.

Le soir, repas chez les"chicos" locaux, une bière ou deux et repos après un ride de près de 500km..



Jour 8 : Dimanche 8 septembre / Globe - Blythe (env. 480km)

Petit matin chargé au niveau météo, mais le ciel reste malgré tout assez clément et nous prenons la 188 jusqu'à Rosevelt sur une route splendide qui se fraie un chemin entre les collines. A Rosevelt, prenons la 88 (Apache Trail sur la carte) et passons à côté d'un magnifique lac artificiel et d'un barrage impressionnant qui vaut le détour. Après un ou deux miles, le bitume fait place à une route de terre rouge qui semble être en travaux, mais après plusieurs miles comprenons que le mot "trail" signifiait "route de m... sans bitume". Au premier stop Pat rejoint Dom qui mène le bal et les deux partent dans un éclat de rire nerveux en se remémorant une autre expérience qui nous avait fait vivre 150km de caillasse sur une piste perdue dans la montagne quelques années auparavant suite à une maladresse de Fred ou Phil.. le cas est toujours ouvert au niveau responsabilités. Heureusement, PX a vu un panneau qui indiquait que le "trail" ne faisait que 25miles et effectivement, après une heure et demi de lutte nous retrouvons le bitume.. ouffff.. Le parcours fut ma fois assez sympa même si les bécanes furent un peu maltraitées et secouées par les trous, cailloux et autres tas de sable dans lesquels nous nous sommes parfois fait surprendre.. le trail suivait le lit d'une rivière, qui alimentait Apache lake, de toute beauté dans un décor montagneux très varié et surtout très SAUVAGE...



Malgré tout l'expérience valait la peine d'être vécue et à la sortie de l'enfer, le temps commença à se gâter pour terminer par un orage de chez orage jusqu'à "Apache Jonction" ou nous laissons PX (sans pèlerine) prendre de l'avance pendant que Pat et Dom s'équipent pour traverser le rideau de pluie. Une fois dans la banlieue de Phoenix retrouvons PX dégoulinant en train de faire le plein alors que le temps commence à se lever.


Laissons tomber les pèlerines et traversons sans faute la belle ville de Phoenix pour retrouver la 60 direction de Wickenburg et jusqu'à Brend our nous prenons la 10 pour atteindre Blythe (CA). Nous perdons PX sur la freeway après le passage du check-point pour la  Californie. PX devait sentir l'écurie car il disparu dans l'horizon aussi vite que speedy Gonzales. Dom et Pat prennent la première sortie, se tapent la rue centrale interminable du bourg pour tomber sur le premier BW et prendre les chambres. Attendons 20min. que PX retrouve la bergerie et après une franche poignée de mains virile, passons dans la piscine de l'Hôtel pour se rafraîchir après une belle journée authentique et variée.. une journée de vrais bikers. 

Le soir, prenons nos bécanes pour nous rendre au steak house local ou nous descendons une bonne viande as usual.. 

Ah wouiii... Dom décide de faire le service complet de sa bécane avant de rentrer. Pat et PX succombent et font de même.. prêt pour affronter une nouvelle journée avec des motos flambant neuves...


Jour 9 : Lundi 9 septembre / Blythe - Las Vegas (env. 400km)

Depuis Blythe et avant de prendre la route après une nuit réparatrice, Pat et Dom se rendent au Starbuck café qui se trouve à 50m de l'hôtel et descendent un bon expresso pour reprendre des forces. Rejoints par PX qui avait pris un peu de retard suite à une vidéo conférence avec sa petite famille, nous repartons sur la 95 North jusqu'à Vidal. Au départ, une nuée de petites bestioles se déposent par milliers sur nos pare-brises fraîchement nettoyés la veille. c'est pas de bol... enfin surtout pour Dom qui peste et ne comprend pas pourquoi la fatalité s'acharne sur lui quand sa moto est propre.. 



Nous longeons ensuite le Colorado pour attaquer la 62 jusqu'à Colorado River. Prenons ensuite la Scenic Road pour rejoindre Lac Havasu. La route est très belle, elle serpente la vallée du fleuve mythique dans de somptueux paysage. Prenons un verre au bord de ce site merveilleux ou Pat décide que l'eau doit être très polluée :(((


Finalement, reprenons la 40 pour atteindre la 95 ou nous traversons un orage assez violent mais sans faire les lopettes et en restant dans les tenues légères. Sous la pluie, nous coupons par la 163 pour attaquer la 95 à nouveau, direction La Vegas. Après quelques miles nous commençons tranquillement à sécher et arrivons dans la ville de toutes les folies en fin d'après-midi par un temps ma fois assez clément et doux. Arrivés dans la banlieue, PX prend le "lead" et nous amène à l'Hôtel "New-York New York" en quinze minutes chrono... Sommes vraiment bluffés par son sens de l'orientation et le félicitons maintes fois pour cette entrée sans faute et sans perte de temps... 

                   

Après un check-in laborieux par PX nous prenons les chambres et redescendons rapidement pour un apéro bien mérité après la visite de la concession HD qui se trouve directement dans l'Hôtel. Soirée machines à sous et poker pour Pat. Prenons un repas d'enfer dans le resto "italien" du coin et la nuit se termine par un gain appréciable pour PX de 150.-- dollars et des pertes sèches pour Pat et Dom.. 


Jour 10 : Mardi 10 septembre / Las Vegas - Barstow (env. 400km)

Le départ de Las Vegas se fait sous un ciel chargé contre toute attente. Le désert se montre sous un jour inhabituel et l'horizon se présente mal.. Après une sortie sans histoire, nous reprenons la 15 que nous quittons après 1 heure env. pour rejoindre la mythique 66 en direction de Cima et Amboy. Toutefois, nous sommes forcés de faire une halte dans une sympathique station d'essence dans l'espoir que les cieux soient plus cléments. Après une heure le temps se lève un peu et reprenons cette belle route pour atteindre finalement Amboy (Roy's café) au sec et faisons une halte "photos top model" au milieu d'un groupe de bikers "germaniques". 


Continuons ensuite sur la route 66 le long de la voie de chemin de fer ou les convois de trains monstrueux nous accompagnent jusqu'à la ville minière de Ludlow ou nous descendons un hamburger avant de prendre la 40 pour rejoindre Barstow ou nous passerons la nuit. 



Barstow, ville ou tous les trains se croisent, ou les bases de marines US sont légions et ou nous passons une soirée dans un véritable resto "italien" ou les pizzas dites standards ressemblent à des pizzas familiales à partager à dix... Passons toutefois un excellent moment autour d'un repas correct.



Jour 11 : Mercredi 11 septembre / Barstow - L.A. (env. 200km)

Départ tôt pour changer, mais avec un problème imprévu... En effet, la moto de Pat ne démarre plus .. Cela faisait quelques jours que son starter lui jouait des tours, mais la c'était du sérieux.. plus de réaction, morte !!! Fort de sa légendaire motivation et de son esprit positif, Dom s'emploie à s'acharner sur le monstre de fer pour finalement réussir à mettre en route le capricieux moteur de cette HD "héritage". Pat soucieux décide de faire un allez simple pour L.A. alors que nous avions décidé un tour par les montagnes pour une rentrée en beauté sur la ville. Décidons lâchement de laisser Pat partir seul avec son destin dans la brume matinale. Après un stop à la station Shell pour remplir les réservoirs, Pat n'arrive plus à redémarrer sa machine et Dom remet une couche pour finalement faire rugir à nouveau le vraiment capricieux moteur de cet engin décidément en bout de course. Pat prend la freeway un peu inquiet, suivi de ses deux potes décidés à faire le ride prévu pour prendre la sortie 31 et laisser Pat se perdre dans le trafic de camions US. En cours de route, un affreux sentiment de lâcheté s'empare de PX et Dom qui décident de ne pas abandonner un homme blessé et accompagnent Pat jusqu'à L.A. et rentrent en ville sans encombres. Nous arrivons enfin au bout de notre ride et rejoignons Marina del Rey et l'Hôtel.


Fin officielle du ride !

Après un petit shopping dans un centre commercial que nous mettons une heure à trouver dans la région de Santa Monica, ou Pat dévalise le Macy's local pendant que les deux autres descendent une bière ou deux, et craquent pour une Cesar Salade appétissante tout en étant affalés dans de gros fauteuils confortables sous le soleil Californien, rendons les bécanes chez Glenn vers 16h00 et rentrons à pied pour prendre les chambres et passer une soirée chez Jeff.. 



Jeudi 12 septembre, nous occupons notre journée en louant des vélos à l'Hôtel et partons sur le bord de mer tôt le matin pour un ride d'une autre dimension. Dom n'est pas top (mal au dos) et hésite à enfourcher la bécane de lopette, mais fort d'un remède de cheval ordonné par PX, il se lance quand même dans l'aventure du dernier jour sur sol US. Finalement, la matinée fut fort agréable, nous prenons le café / croissant sur Santa Monica beach et revenons à l'hôtel vers 13h00 pour fermer nos valises et préparer le déplacement pour l'aéroport.

                                                 
click to enlarge                                                                              click to enlarge

Devons rendre les chambres à 15h00, et après une heure de repos nous prenons le taxi et nous nous retrouvons rapidement au check-in sans devoir attendre trop longtemps pour nous séparer de nos encombrants bagages. Devons attendre jusqu'à 19h30 avant de quitter la piste de L.A. et occupons notre temps libre entre shopping de dernière minute et lounge VIP pour Dom qui préfère se poser un peu (dos toujours préoccupant) !

Retour Zürich sans histoire, Dom et PX s'endorment sans trop de problème, et Pat regarde passer les heures jusqu'à l'atterrissage le Vendredi vers 16h30 environ. Le vol ZH - Genève a pris un peu plus de temps que prévu, mais arrivons tout de même à Genève vers 19h00. Après une chaleureuse accolade, chacun repart dans sa région pour le retour à une vie normale...

Fin d'un ride d'enfer autour d'une amitié forte pour des souvenirs inoubliables.







Tellsriders productions - (c) copyright 2013






Accueil
USA 2007
USA 2008
USA 2009
USA 2010
USA 2011
USA 2013
USA 2017
USA 2019a
USA 2019b
USA 2021
EU / CH Rides
Pour nous contacter